La formation Kanban : Un must have !

カンバン!

Cette après-midi j’ai eu la chance de participer à une formation Kanban donné par Hervé Desaunois !

Durant cette formation, j’ai pu revoir quelques concepts Kanban, que je pratique déjà depuis quelques temps maintenant dans mes projets ScrumBan :

  • La définition d’un Workflow métier en tant que tableau de tâches (Kanban) plutôt que le traditionnel  : A faire | En cours | Fini.
  • La limitation des colonnes (WIP) pour éviter les goulets d’étranglements
  • La notion de flux tiré en scrutant toujours les colonnes de droite du Kanban pour définir des actions journalières lors du standup meeting
  • L’utilisation de SwimLanes (j’avais l’habitude de traduire par ligne de nage, lui parle de ligne d’eau 😛 ) pour différents projets ou classes de service
  • Le time cycle et lead time pour calculer le temps de traversée d’une story une fois dans le Kanban et le temps de traversée pour une story une fois dans le backlog

De plus, certaines notions très intéressantes, que je n’ai pas l’habitude d’utiliser ou que je ne connaissais pas, pourraient très bien se retrouver dans mes futurs projets:

  • Généralement, vous trouverez un work in progress (WIP) Max qui indique le maximum de stories ou tâches par colonne, or ici nous avons également parlé de WIP min, qui indique qu’une colonne doit toujours avoir au moins ce nombre d’éléments à minima dans la colonne. Permet de réduire le phénomène de famine pour une étape du workflow
  • En Kanban, il existe des classes de services qui contiennent chacune des SLA (Services Level Agreements). Chaque SLA indique un niveau de service à respecter. Exemple: une classe de service « standard » peut avoir un SLA du type: La story doit respecter 80-85% du temps de cycle moyen. Une classe de service « High prority » pourrait avoir un SLA du type : La story doit respecter 100% du temps de cycle moyen.
  • L’utilisation des classes de services peut se faire de plusieurs façons : soit en indiquant une icône par story soit en groupant les story par classe de service et en les mettant dans une swimlane: Cela permet, notamment, de gérer les urgences (classe de service Urgence par exemple…).
  • On peut définir des sous workflow par colonne d’une swimlane. Exemple: Projet 1 – son workflow est : A faire  | En Cours | Fini. Projet 2 – son workflow est : A faire | Dev | TU | Fini.
  • Dans le cas ou l’on définit des sous workflow, on peut également imaginer des colonnes de synchronisation entre les différentes swimlanes. Si l’on souhaite, par exemple, faire tester par une même équipe tous les projets, on pourrait avoir une seule ligne qui traverse les différentes swimlanes bien que les sous workflow de chaque swimlane soient différents.

Comme vous pouvez le voir, bien que Kanban soit une méthode Lean qui ne contient que très peu de règles obligatoires (3 exactement!), les possibilités sont immenses. Cependant, Hervé, déconseille de démarrer par du Kanban directement si vous n’avez pas assez d’expérience dans le suivi de projet Agile. Il est souvent plus simple d’avoir dans un premier temps travaillé avec Scrum puis de faire du ScrumBan ou de passer en Kanban selon les besoins des projets !

Pour en savoir plus sur Kanban, je vous invite à aller éplucher le site de Crisp qui fourmille d’une multitude d’informations sur Kanban sous différentes formes. Ils proposent également des modèles tout faits de classes de services ainsi que de Kanban par type de métier :

  • Marketing
  • Commercial
  • Support
  • (…)

Si vous avez des questions sur des cas concrets, ou sur mon petit résumé de cette formation, je peux également vous répondre à travers mon blog si vous le souhaitez ! 🙂

Partager cet article:

Ecrit par André De Sousa

Je suis un coach Agile ayant plus de 7 années d'expérience. J'ai coaché/mentoré/aidé plus d'une vingtaine d'équipes faisant du Scrum, XP ou du Kanban depuis mes débuts en agilité ainsi que des organisations en pleine transformation agile. Enfin, avec une "fail startup" à mon actif, j'aide les entrepreneurs qui se lancent pour leur éviter de reproduire mes propres erreurs. Actuellement Coach Agile / Formateur / Scrum Master / Hackathon Organizer chez Valtech France.

2 Commentaires

  1. Merci beaucoup pour cet article. Je vous suggère d’essayer des outils basés sur le Web pour l’utilisation de Kanban. Mon préféré est Kanban Tool.

Trackbacks

  1. […] je vous le disais dans mon précédent post : “la formation kanban : un must have !“, j’ai assisté à une formation Kanban cette […]

Partager vos opinions ! Laisser un Commentaire

XHTML TAGS AUTORISES

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi...