Le jeton de standup

Vous êtes une équipe ScrumKanbanXP ? Peu importe! Vous devez sans doute mettre en pratique les réunions quotidiennes, quelque soit le nom que vous lui donniez: StandupDaily meetingDaily Scrum, ou parfois Coffee Meeting pour les habitués de mon blog 😉
Ces réunions, sont limitées dans le temps à 15 minutes généralement (timebox). Or, il arrive parfois que certaines équipes aient du mal à s’autogérer durant le standup meeting, et il n’est pas rare de voir apparaitre cette pratique en obstacle ou en tant que point négatif durant la rétrospective.

Les causes probables de ce dépassement

Bien que chaque équipe soit différente, ce sont souvent les mêmes causes qui reviennent:
  • Difficile de s’expliquer en 3 questions dans le temps imparti
  • Difficile de rester concentrer pendant que les autres parlent
  • Difficile d’éviter les débats techniques sans fin lorsqu’un sujet ou une difficulté est évoquée
  • Le Product Owner, si intégré à l’équipe,  peut être tenté de répondre aux développeurs concernant des incompréhensions fonctionnelles par exemple

La solution que nous avons expérimenté

Pour tenir dans les temps et éviter des discussions bien souvent inutiles pendant le standup, nous avons commencé à utiliser ce que nous appellons : un jeton de standup. Il peut être de différentes formes, du moment qu’il permette à l’équipe de s’autoréguler.
Dans notre cas bien précis, nous avons testé et préféré utiliser un logiciel agile sur Smartphone car nous pouvons nous le passer de main en main. Ce logiciel s’appelle Agilely timer, il est développé par la société Pyxis. Il vous permet de calculer le temps par participant sur une base de 15 minutes et de passer la main de participant en participant en cliquant sur un bouton « J’ai fini ».
Cependant, si vous n’avez pas de smartphone, vous pouvez utiliser un autre objet, tel qu’un chronomètre,  un compte à rebours ou autre objet indiquant le temps à chaque participant de la réunion.
Pour vous présenter les faits marquants de cet outil durant le Standup Meeting, je vais employer une forme de feedback si chère aux agilistes 😉 relevant de la rétrospective:

Points positifs

  • On tient enfin nos temps, on ne déborde plus des 15 minutes prévues
  • C’est plus conviviale pour les personnes qui parlent
  • Auto-organisation de chacun, lorsqu’un développeur dérive des 3 questions fondamentales, il voit son temps s’amenuiser devant ses propres yeux

Points négatifs

  • Si le participant qui dispose du smartphone, n’est pas présent, le jeton de commit n’est plus là 😛
  • Ce n’est pas un outil miracle, les participants doivent avant tout comprendre les enjeux et limites d’un standup meeting
  • Je ne vois pas d’autres points négatifs tellement la méthode a été impressionnante pour nous 🙂

Axes d’amélioration

  • Prévoir un jeton de standup de « secours » si le propriétaire du jeton n’est pas présent…
  • Réussir à s’en passer progressivement en continuant de maintenir nos durées de standup proche des 15 minutes, ce qui serait un signe de maturité de l’équipe.
Comme Scrum le préconise, je vous invite à expérimenterinspecter et adapter le jeton de standup selon votre processus et à me donner votre feedback en commentaire de cet article.
Petit spoiler : Comme nous aimons beaucoup les jetons au sein de mon équipe, je vous parlerais bientôt d’un autre jeton plus technique, mais dans un prochain article ! 😉
A bientôt sur www.coffee-meeting.com 😉
Partager cet article:

Ecrit par André De Sousa

Je suis un coach Agile ayant plus de 7 années d'expérience. J'ai coaché/mentoré/aidé plus d'une vingtaine d'équipes faisant du Scrum, XP ou du Kanban depuis mes débuts en agilité ainsi que des organisations en pleine transformation agile. Enfin, avec une "fail startup" à mon actif, j'aide les entrepreneurs qui se lancent pour leur éviter de reproduire mes propres erreurs. Actuellement Coach Agile / Formateur / Scrum Master / Hackathon Organizer chez Valtech France.

4 Commentaires

  1. Article intéressant, comme toujours. 🙂
    En ce qui nous concerne, nous laissons le chrono en évidence, de manière à ce qu’il soit visible par tous ou presque.
    Nous avons également un jeton (une sorte de mini frisbee, pour le fun. :D) qu’on lance à un collègue une fois notre speech terminé.
    La règle est simple, celui qui dispose du frisbee doit gérer les conversations si elle dérivent !

    Cette méthode est assez efficace, en plus d’avoir son petit côté ludique (avec le frisbee) et responsabilisant (tout le monde peut voir le chrono et doit donc faire en sorte de respecter le temps imparti).

  2. c’est de la bombe le jeton de stand-up 😉

  3. Bonjour Olivier,

    Je te remercie pour l’article.

    En ce qui concerne ton retour d’expérience sur votre projet j’aime beaucoup l’idée du frisbee, que je vais sans doute essayer un de ces jours…

    Je connaissais une variante qui consistait à se passer un ballon de rugby entre les différents intervenants du standup pour le clin d’oeil à Scrum (la mélée).

    A bientôt Olivier 🙂

Trackbacks

  1. […] que nous avions fait concernant les Stand Up Meetings (Daily scrum). Je vous parlais alors de jeton de standup meeting à travers l’utilisation de votre smartphone comme jeton durant cette pratique. […]

Partager vos opinions ! Laisser un Commentaire

XHTML TAGS AUTORISES

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi...